Actualités


L’entreprise américaine Gilead affirme n’avoir donné aucune permission au Maroc pour la fabrication du Sofosbuvir, le médicament prescrit comme traitement de l’hépatite C.

Suite aux informations relayées par la presse et par Telquel.ma (confirmées par une représentante de l’ALCS) et qui faisaient état d’une autorisation accordée par le laboratoire américain Gilead au laboratoire marocain Pharma 5 pour la production de traitement contre de l’hépatite C, l’entreprise américaine a apporté un démenti. Ces informations « indiquent à tort que le fabricant Pharma 5 a obtenu la permission de Gilead Sciences pour produire le Sofosbuvir pour le Maroc. C’est faux et aucune autorisation n’a été accordée», écrit le responsable des relations publiques de Gilead Science Inc dans un courrier parvenu à Telquel.ma.

Entre 625 000 et 700 000 personnes sont atteintes du virus de l’Hépatite C au Maroc. Cependant, seules 2 000 personnes atteintes du virus sont prises en charge par le Ramed et l’AMO, avec un coût de traitement oscillant entre 70 000 et 100 000 dirhams en 48 semaines, et un taux de guérison qui varie de 60 à 70 %.

Pression des ONG

Le laboratoire pharmaceutique Gilead, qui détient la licence de ce médicament pharmaceutique avait signé en septembre 2014 un accord de licence volontaire avec des fabricants de génériques implantés en Inde, accord qui excluait le Maroc des pays pouvant importer le nouveau générique. Une décision qui avait poussé des ONG nationales et internationales (l’Association de lutte contre le sida, le Collectif pour le droit à la santé Maroc et internationales comme la Coalition internationale de préparation aux traitements dans la région Mena) à interpeller les autorités sanitaires marocaines afin que ces dernières dénoncent cette licence et explorent toutes les possibilités afin de mettre en disponibilité le nouveau générique au Maroc.

Source : Telquel du 22 avril 2015